Le coffre fort, qu'est ce que c'est ?

Publié le : 02/08/2019

Historiquement, les premiers modèles de coffres étaient fabriqués en bois avec des systèmes de renforts, des ferrures et des serrures. Leurs missions etaient de protéger les bijoux l'argent et également les archives. 

Les premières versions de coffres forts comme nous le pensons tous aujourd'hui sont apparues autour des années 1840. 

C'est une invention Tricolore qui a subi des améliorations et des modifications au fur et à mesure des années. 

Dans un premier temps, le coffre fort doit assurer la mission de protection contre le vol grâce à des systèmes de verrouillages  et de fermetures. Cette résistance permet alors de classer le coffre fort dans une catégorie. 

De quoi se compose un coffre fort ? 

Le coffre fort est un contenant composé toujours de la même façon. Une structure globale en acier de très grande qualité qui peut être à simple ou à double parois. Cette structure peut être pour certain de tenir à certains risques en fabrication monobloc. 

On retrouver sur la partie avant du coffre fort une porte simple ou une double porte. Elle est fixée de manière à pouvoir résister aux tentatives d'intrusions des voleurs. Certaines portes sont construite de manière à ne jamais pouvoir être arrachée. Les systèmes d'ouverture sont un point névralgique de la fiabilité et de la résistance du coffre en lui même. 

La porte intègre le système de fermeture ainsi que les barres capables de résister à l'effraction. Ce que l'on appelle les pênes de condamnation. Plus le coffre va être grand en taille et plus le nombre de pênes va être important. 

Pour ouvrir ou fermer le coffre, un système de fermeture va être installé sur la porte également. On trouve le plus communément 3 serrures, à clé, à tube compteurs et à verrouillage électronique. 

En sortie d'usine, le coffre est prévu pour être fixé et c'est pour cela que des trous de fixations sont prévus à l'arrière et sur le socle du coffre fort. 

Un coffre fort est un produit très contrôlé. Il est livré avec une plaque d'identification qui est fixée généralement sur la porte du coffre fort

La certification  d’un coffre fort.

 

Lorsque l’on achète un coffre fort, on le fait car on souhaite mettre en sécurité certains biens qui ont une valeur à nos yeux.

Cela peut être une valeur financière comme des bijoux, des montres ou de l’argent liquide mais cela peut également avoir une valeur sentimentale. Dans le cas d’une valeur sentimentale, il est impossible de donner un prix à la détresse en cas de vol.

Le coffre fort va alors vous permettre de protéger vos biens même sentimentaux.

 

Lorsque l’on parle de valeur assurable, on fait référence à une norme dédiée à la classification des coffres forts. Il s’agit de la norme EN 1143-1.

Cette classification met en place 7 strates de produits qui se différencient par un montant, la valeur assurable.

 

Cette classification est d’un effet indispensable à toutes les agences d’assurances. En fonction de la classe du coffre fort, votre assureur pourra ajuster votre contrat d’assurance et faire évoluer les garanties qu’il vous propose.

 

Pour le consommateur, la personne qui va acheter un coffre fort, il peut déterminer et guider son choix de produit sachant ce qu’il va mettre dedans.

Le coffre fort et sa classe anti effraction

 

Les coffres forts sont donc classifiés dans 7 strates différentes. Plus la valeur de la classe est élevée plus la valeur assurable du contenu sera élevée. La résistance est elle aussi plus élevée en fonction de la classe du coffre.

Cette classification est réalisée par des laboratoires de test certifiés. Il en existe en France comme le cnpp ou en Allemagne avec le label VDS.

Le laboratoire cnpp, dispose de sa propre certification, le A2P qui est très exigeant. Il a d’ailleurs une particularité, il oblige la fixation des coffres forts jusqu’à 1000kg. Si un coffre n’est pas conformément scellé, il perd sa certification.

 

Pour satisfaire à ces certifications, de nombreux facteurs sont pris en compte. On retrouve par exemple le type de matériels qui vont être utilisés pour l’ouverture, le niveau d’expérience du cambrioleur également et aussi le temps nécessaire à l’ouverture.

 

Les montants des valeurs assurables des coffres forts.

 

Un coffre fort, répondant à tous les tests effectués par un laboratoire de certification pourra être vendu avec une « Classe 0 ». Dans ce cas là, la valeur assurable de ce coffre fort ne pourra dépasser les 8000 euros.

Il s’agit là du plus faible niveau de résistance à l’effraction.

 

Dans la classe 1, un coffre fort aura une valeur assurable allant jusqu’à 25 000 euros. Ce niveau est supérieur au précédent en matière de résistance au sabotage et à l’ouverture.

 

La classe suivante est la classe 2 des coffres forts. Elle garantie une valeur assurable allant jusqu’à 35 000 euros et est encore plus solide et résistante que la précédente. Les coffres forts classe 2 commencent à être de très solides contenants blindés avec des structures acier très résistantes.

 

La classe 3 permet une valeur assurable allant jusqu’à 55 000. Cela commence à être significatif en matière de valeur.

 

La classe 4 permet une valeur de 110 000 euros.

La classe 5 quant à elle permet une valeur de 200 000 euros.

La classe 6, plus haute classe de certification permet une valeur de 300 000 euros.

 

Ces normes sont les mêmes pour les particuliers et les professionnels.

 

Dans tous les cas, vous devrez choisir le coffre fort que vous allez acheter en fonction du risque que vous encourez.

 

Les normes des serrures d’un coffre fort.

 

Pour assurer une très grande sécurité contre le sabotage, un coffre fort doit être muni d’une serrure de très grande qualité. La première chose que le voleur va attaquer est bien entendu la serrure et le système de verrouillage.

 

Le coffre fort peut être équipé de trois serrures possibles. Le plus répandu est le système de serrure à clé. Vient ensuite le verrouillage par serrure à tube compteur et enfin la fermeture par serrure électronique.

Le client est libre de choisir sa serrure en fonction de son besoin et de ses facilités à utiliser tel ou tel système.

Quoi qu’il en soit, la résistance à l’effraction des serrures répond à la norme Européenne EN1300 et ayant son équivalent en A2P.

En équivalent A2P, il existe le A, le B ou le C.

 

Généralement, un coffre fort classe 0 possédera une serrure A2P-A. Idem pour le coffre fort classe 1 et 2.

En ce qui concerne le coffre fort classe 3, très souvent une serrure A2P-B sera installée.  Idem pour le Classe 4 mais qui lui sera pourvu de deux serrures, tout comme le coffre fort classe 5.

Enfin, un coffre fort classe 6 sera pourvu de 2 serrures classe C.

Pour connaître le type et la certification du coffre, une plaque d’identification sera toujours fixée à l’intérieur. Vous aurez également un numéro permettant de demander un double de clé au fabriquant en cas de perte ou autre.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)